CARTOUN SARDINES THÉÂTRE

Du théâtre mais pas que…      

La Compagnie

nos fondements

Voilà déjà 43 ans que la compagnie Cartoun Sardines Théâtre fondée par Patrick Ponce et Philippe Car, use les tréteaux de France et de Navarre… 
Elle a changé de configuration à plusieurs reprises, notamment lors du départ de Philippe Car, mais a toujours respecté les fondements de son projet artistique initial dont Mohican Dance, première création et dernièrement rejouée par les deux compères, reste encore à ce jour un exemple indiscutable.
Depuis le tout début, notre processus de création fait la part belle à l’improvisation, à la dynamique et à la générosité collective, à la sincérité des acteurs, leur malice, leur impertinence…
Si la trentaine de spectacles produits par la Compagnie sont très divers, du théâtre classique aux textes modernes en passant par le cinéma, ils ont pour point commun l’adaptation de la pièce d’origine à un univers émotionnel burlesque, poétique, contemporain et décalé. C’est que le fondement de nos spectacles, “démonter les mécanismes du théâtre et en réinventer les codes“, reste un principe que nous conservons, en évolution constante.

 

Les acteurs interprètent leurs personnages avec sincérité sans jamais perdre de vue qu’ils sont “acteurs montrant une image“. Ils se baladent ainsi entre la fiction et le public, souvent sollicité et complice, jouant ainsi de leurs personnages et de leurs propres personnalités…

La musique de scène vient compléter et enrichir les compositions scéniques. Le musicien, compositeur, accompagne le spectacle sur scène ou non loin, et devient aussi acteur. De même, les acteurs sont parfois chanteurs et éprouvent ainsi une autre relation au public. 

Parallèlement à son activité de création et diffusion d’œuvres théâtrales, la Compagnie anime des rencontres avec le public et développe très activement des projets pédagogiques à l’échelle du département et de la région, ainsi qu’à l’échelle nationale, en accompagnement des spectacles en tournée. Elle contribue activement à la formation de jeunes acteurs et techniciens et œuvre tous azimuts pour favoriser l’ouverture au théâtre des jeunes générations, pour tisser ce lien indéfectible entre la scène et le public.  
A propos du cinéma 
« Dans ce même esprit, la compagnie a expérimenté à la scène, l’association du cinéma muet, du théâtre et de la musique. Une aventure unique qui nous a ouvert des possibles inimaginables auparavant.
La contrainte de l’écran habillé d’œuvres magistrales nous propulse, nous, acteurs, metteurs en scène et public, encore plus loin dans la dimension que nous voulons explorer. Le rêve immédiat et vécu. La musicalité, le rythme que nous recherchons dans notre théâtre, nous les trouvons dans ces images.
Nous n’avons plus qu’à jouer avec et nous laisser emporter par la qualité de l’œuvre d’art, comme bercés par les mots d’un texte magnifique. 
Nous avons toujours gardé ce lien solide et organique avec l’univers visuel et imaginaire du cinéma.
C’est à partir du concept du « film » que nous transposons son univers en lui donnant corps, aspect, voix et paysages sonores sur la scène ; une vie inventée, recomposée, distancée mais toujours respectueuse.”  

l’actualité de la compagnie

2018

En 2018, ce sont nos racines profondes que nous avons voulu explorer, avec une immersion dans l’oeuvre de Jean Giono, “Un de Baumugnes”, portée magistralement à l’écran par Marcel Pagnol sous le titre “Angèle”. Giono, Pagnol, il y a pour nous, dans ces univers, une intimité viscérale et une envie mature de porter à la scène ce vibrant hommage à la terre, à la vie, à la femme…
Avec Angèle, nous pénétrons dans l’authenticité d’un style, d’une époque, d’une région, d’une poésie… Le public assiste au texte joué et, simultanément, au tournage évoqué, simulé et chorégraphié du film. Une comédie théâtrale généreuse, pour laquelle l’intérêt du public et des professionnels ne faiblit pas.

2020

Double jeu Cartoun Sardines Theâtre
Nous poussons une porte dérobée, donnant sur une pièce, la plus connue du théâtre de Marivaux : « Le jeu de l’amour et du hasard ».
Les acteurs sont en train de répéter… Une intrigue menée comme une expérience, qui n’est en réalité́ qu’un prétexte pour explorer les arcanes du jeu d’acteur, un documentaire fictif de théâtre. Un voyage sur la création et les enjeux de la comédie,  tout en images déstructurées, mobiles, nostalgiques et fantaisistes.

2022

Plus que jamais, notre cible visée est l’acteur en action, en acte, en jeu. Solitaire et fantaisiste, il traverse à présent notre temps défiguré, s’aventure dans le monde implacable d’une société déshumanisée, sur une piste accessoirement balisée d’étoiles, flérant instinctivement son chemin, épié par un spectateur, témoin oculaire de l’évènement, tel un « Paparazzi » !  
Paparazzi !”, c’est d’ailleurs le nom d’un nouveau spectacle en cours de création, tiré de l’auteur roumain contemporain Matéi Visniec. Son univers implacable et fantaisiste, absurde et fantasmagorique, nous confronte aux problématiques actuelles et universelles de l’identité, de l’oppression, de la solitude, et à tous les paradoxes évidents de nos sociétés. Création prévue en mai 2023.

Le conseil d’administration est composé des membres suivants :
Président : Bernard Yves
Membre fondateur : Jany Cianferani
Trésorier : Robert Bellue
Secrétaire : Chantal Enea
Administrateur : Régine Scapel

Partenaire web
Conseil éditorial et développements : Martine Sousse – Il était deux fois

La compagnie est soutenue régulièrement par la Ville de Marseille, le Conseil Régional PACA, le Conseil Départemental des Bouches du Rhône, la DRAC, et l’ADAMI. Toutes ses créations ont été coproduites par différentes structures régionales et nationales, et accueillies dans tous les théâtres de France ainsi qu’à l’étranger.

14 + 8 =